Le métro Opéra de Paris : historique et description de la station

Située sur la ligne 7 du métro parisien, la station Opéra est l’une des stations les plus emblématiques et les plus prestigieuses du réseau. Elle se distingue par son architecture ainsi que son décor somptueux.

Historique de construction

La station Opéra fut ouverte le 19 octobre 1904, soit deux ans après l’inauguration de la ligne 7 reliant Pont-Marie à Porte de la Villette. Elle est la première ligne souterraine du réseau parisien. Sa construction présentait un défi technique de taille puisqu’elle devait servir deux fonctions. Elle dessert le quartier de l’Opéra tout en passant sous la rue éponyme dans une zone où les immeubles étaient déjà : 

A lire aussi : Optimisez vos trajets : guide pratique des services de VTC Lyon

  • anciens ; 
  • massifs ; 
  • fragiles.

Les travaux de la   station de métro Opéra sur la Place de l’Opéra – 75002 Paris   débutèrent en 1902. Cependant, ils furent particulièrement complexes, car ils devaient préserver l’intégrité des immeubles situés de part et d’autre de la rue, notamment l’Opéra Garnier. On creusa donc un large trou profond au niveau de la station afin de limiter les mouvements de terrain en surface. On a ensuite construit une voûte en maçonnerie de 30 mètres d’envergure traversant la rue. Cette technique permît d’éviter tout affaissement ou rupture des conduits souterrains durant les travaux.

Architecture et décoration de la station

Avec sa haute voûte traversant toute la largeur de la rue Opéra, la station offre un espace monumental d’une grande luminosité, rendue possible grâce à l’utilisation de la technique de la voûte profonde. Ses quais de 110 mètres de long sont parmi les plus longs du réseau.

A lire également : La location de mobil-homes à l'année est-elle rentable ?

La station présente une décoration somptueuse, digne de sa situation dans l’un des quartiers les plus huppés de Paris. Ses murs sont recouverts de carreaux en céramique blancs ornés de cadres art nouveau à dominante bleue et ocre.

Sur le thème de l’Opéra, on peut admirer de nombreuses références artistiques sur les murs :

  • des cartouches représentant des scènes d’opéra ou des ballets ;
  • des masques tragiques et comiques stylisés ;
  • des lustres, loges et rideaux dessinés évoquant la salle de spectacle ;
  • des arcs-en-ciel stylisés reprenant les couleurs de l’affiche d’une représentation.

Ce décor fastueux en fait l’une des stations les plus ornées du réseau. Elle fut, par ailleurs, complètement rénovée dans les années 1990.

Importance dans le quartier

La station est un élément essentiel des transports en commun, desservant à la fois l’Opéra Garnier, le Palais Garnier et ses alentours.

Elle se trouve également à proximité : 

  • des Grands Boulevards ; 
  • des Galeries Lafayette ; 
  • de nombreux théâtres ; 
  • des cinémas ; 
  • des magasins de luxe. 

Elle voit transiter chaque jour des dizaines de milliers de voyageurs, désireux de découvrir les nombreux sites touristiques des alentours.

Devenu un haut lieu de la culture parisienne, le quartier de l’Opéra est l’un des plus animés de la capitale avec son gigantesque pôle commercial, culturel et touristique. 

Les entrées emblématiques

Avec ses entrées monumentales surmontées de lanternes caractéristiques, la station Opéra possède des accès parmi les plus reconnaissables du réseau.

La première est située 3 rue Scribe, près des Grands Boulevards. Construite en 1905, cette entrée de style Guimard présente une galerie métallique ouvragée supportée par 4 colonnes. Ses célèbres lanternes en verre opale aujourd’hui restaurées en font un lieu incontournable du quartier.

La seconde entrée, construite en 1907, se situe 1 rue Auber face à l’Opéra Garnier. De dimension plus imposante, sa galerie à triple ouvrages est ornée de verrières représentant des masques : 

  • de comédie ; 
  • de tragédie.

Une troisième entrée récente dessert désormais directement le hall du Palais Garnier, dans un souci de confort pour les nombreux usagers se rendant à l’Opéra.

Plus que de simples accès fonctionnels, ces entrées sont devenues de véritables monuments parisiens emblématiques au cœur de ce prestigieux quartier culturel.

L’offre commerciale et les correspondances

Forte de sa position centrale, la station Opéra entend également répondre aux besoins des voyageurs en termes de services et de connexions avec d’autres lignes.

Elle accueille ainsi plusieurs commerces de proximité, notamment : 

  • un marchand de journaux ; 
  • une billetterie RATP ; 
  • des distributeurs automatiques.

Pour les correspondances, elle dessert la ligne 3 via la station République, permettant de rejoindre le nord-est parisien, et la ligne 8 via les stations Madeleine et Concorde en direction de la Défense.

Son atout majeur réside dans la correspondance directe avec la ligne RER A. En effet, la gare souterraine du RER A Pereire – Opéra – Levallois, située immédiatement sous la station de métro, offre des liaisons express vers : 

  • La Défense ; 
  • le Cergy-Le Haut ; 
  • la Marne-la-Vallée Chessy.

Cette importante plateforme de correspondance fait de la station Opéra un super pôle multimodal relié à toute l’Ile-de-France. Améliorée par les futurs travaux, elle voit sa vocation de carrefour renforcée.

La clientèle de la station

Forte d’une position unique au cœur du quartier de l’Opéra, la station voit transiter chaque jour une clientèle diversifiée. Bien sûr, on y croise nombre d’abonnés et de voyageurs réguliers empruntant la ligne 7 dans leur trajet quotidien domicile-travail.

La station draine également une part significative de voyageurs occasionnels, se rendant dans les commerces et équipements du quartier ou ayant un spectacle à l’Opéra Garnier. Ses circulations souterraines sont alors envahies par les touristes munis de plans. Les correspondances avec le RER A attirent, quant à elles, une clientèle plus affairiste de banlieusards se rendant dans les quartiers d’affaires voisins.

Les horaires d’ouverture très tardives du métro parisien (jusqu’à 1h30 certains soirs) en font un moyen de locomotion très prisé des noctambules se rendant dans : 

  • les prestigieux cafés ; 
  • les brasseries ; 
  • les théâtres du secteur, notamment le fameux Folies Bergère.

Patrimonialisation de l’ancien et modernité

A l’instar de nombreuses stations emblématiques, la RATP entend préserver le patrimoine artistique exceptionnel de la station Opéra tout en l’adaptant aux nouveaux usages.

Les récentes rénovations et le projet en cours visent à la fois à maintenir et mettre en valeur les éléments décoratifs d’origine datant du début du XXe siècle. Elles consistent également à moderniser les espaces pour accueillir des flux toujours croissants.